Comment devenir avocat en droit pénal en France ?

droit pénal en France

Il y a des étapes à suivre pour devenir avocat en France, mais être avocat en droit pénal demande certaines qualités personnelles.  En effet, il existe deux voies possibles pour accéder au statut d’avocat : voie universitaire et voie professionnelle. Mais le plus important c’est d’obtenir l’approbation du Barreau.

Formations et diplômes requises

Comme tout type d’Avocat en France, le métier d’Avocat en droit pénal nécessite un cursus universitaire d’au moins 4 ans et d’une formation professionnelle de 18 mois. De ce fait, il doit posséder un bac +5 en droit avant de passer le concours très sélectif d’entrée des centres régionaux de formation professionnelle d’avocats (CRFPA). Une fois ces étapes franchies, le candidat passe un examen pour obtenir un CAPA (Certificat d’aptitude à la profession d’avocat), diplôme indispensable à l’exercice de la profession d’Avocat. Pour terminer, le futur avocat doit ensuite effectuer deux années de stage en tant que collaborateur dans un cabinet, ensuite prêter serment et s’inscrire au barreau pour pouvoir disposer du statut d’un vrai Avocat.

Les qualités personnelles requises

Un avocat en droit pénal doit détenir certaines qualités pour être un bon avocat. A part les connaissances obligatoires en droit, il doit aussi être à l’aise tant à l’oral qu’à l’écrit et surtout avoir un grand sens de la persuasion. Rigueur et méthode sont aussi les mots qui l’accompagnent tout au cours de sa carrière car l’avocat pénaliste doit être organisé dans son travail et avoir une grande capacité d’assimilation,  d’analyse et de synthèse pour maitriser toutes les lois. De part les serments qu’il a prononcé, l’avocat pénaliste se doit d’être une personne de confiance, qui sait respecter le secret professionnel vis-à-vis de ses clients.

Autres critères

En France, il existe certaines dérogations règlementaires pour gagner le titre d’avocat sans passer par les étapes normales d’accession à ce statut (diplôme, formation, C.A.P.A, stage). C’est le cas par exemple des professeurs d’université et certaines professions judiciaires qui veulent devenir avocat pénalistes. Les juristes d’entreprise, salarié des cabinets d’avocat peuvent aussi devenir avocat et sont dispensés de la formation théorique et pratique et du C.A.P.A mais doivent toutefois passer un examen de contrôle de connaissances en déontologie. Il y a également ceux non reconnus officiellement et c’est le cas des avocats en droit routier, il n’existe pas aujourd’hui de spécialisation en droit routier pour l’avocat qui souhaite exercer dans ce domaine et c’est donc l’expérience et la pratique qui font qu’il pourra être très efficace et devenir un expert de la défense des conducteurs devant les tribunaux.